L’amélioration de la productivité agricole et la promotion de pratiques agricoles plus respectueuses de l’environnement sont les deux principaux objectifs de CajùLab, un nouveau projet pionnier lancé au Bénin par TechnoServe, avec le soutien financier du programme Wehubit d'Enabel. CajùLab utilise des drones pour cartographier les champs de noix de cajou et collecter des données qui, une fois analysées, fournissent de précieuses informations sur l’état sanitaire des plantes et contribuent à mettre au point les meilleures pratiques pour augmenter la productivité des cultures. 

Image retirée.

Le traitement et l'analyse des données nécessitent des logiciels sophistiqués et une capacité de calcul (© TechnoServe)

Réalisées en étroite collaboration avec les producteurs et productrices de noix de cajou, les activités de cartographie assistée par drone de CajùLab suivent un processus progressif. Les différentes phases de celui-ci, à savoir une séance d’information à l’intention des producteurs et productrices, le calibrage du drone et la mise en place de la station de contrôle au sol, la collecte des données pendant le vol et leur traitement par la suite, sont expliquées en détail ci-dessous.

« Les drones nous donnent la possibilité de voir l’invisible, comme si nous avions des yeux dans le ciel, et sont en mesure de détecter tout problème lié aux plantations. Cette technologie nous permet d’obtenir des résultats que nous ne pouvions même pas imaginer auparavant », déclare Ouriel Hountondji, chef opérateur drone pour Atlas-GIS, l’entreprise de drones qui soutient le projet CajùLab de Technoserve et collabore avec lui pour tous les aspects techniques.

Session d’information avec les cultivateurs et cultivatrices de noix de cajou

Les technicien·nes et expert·es de CajùLab organisent une réunion en face à face avec les productrices et producteurs de noix de cajou d’une région ou d’un département spécifique avant même le lancement du drone. Cette session vise à expliquer en détail en quoi consiste la cartographie par drone dans le secteur agricole et quels en sont les avantages.

Les différents types de drones sont ensuite présentés aux agriculteurs et agricultrices, qui ont alors tout loisir de poser des questions et de partager des détails sur les défis rencontrés dans leur travail. 


Image retirée.

Des réunions de sensibilisation sont organisées pour familiariser les producteurset productrices
avec les drones utilisés pour cartographier leur plantation 
(© TechnoServe)

Collecte de données

Les agricultrices et agriculteurs sont invités à donner quelques informations personnelles ainsi que des renseignements sur leurs plantations, tels que l’âge, le nom, la taille des parcelles, etc. Ces données sont essentielles pour programmer le drone avec précision et le préparer au vol. 

Image retirée.
Des points de données sont collectés pour chaque plantation et chaque producteur ou productrice afin de programmer avec précision le drone ainsi que sa trajectoire (© TechnoServe)

Mise en place de la station de contrôle au sol

L’équipe et les pilotes de CajùLab transportent les équipements jusqu’à la plantation afin d’y mettre en place la station de contrôle au sol, à partir de laquelle les pilotes pourront surveiller les flux vidéo provenant en direct du drone en vol.

Image retirée.
Le drone est assemblé et la station de contrôle est installée et raccordée à un générateur (© TechnoServe)

Calibrage

Les drones sont munis de nombreux capteurs différents pour une meilleure efficacité de vol. Aussi, le calibrage de ces capteurs s’avère essentiel pour assurer la précision du drone et il est essentiel que le ou la pilote vérifie les valeurs réelles de ces capteurs afin de garantir par la suite la sécurité en vol.
 

Image retirée.
Avant le décollage, le drone doit être calibré afin de garantir une navigation précise
et une collecte uniforme d’images 
(© TechnoServe)

Décollage

Les drones à voilure fixe ont besoin d’une force extérieure pour décoller, comme un lancer à la main ; celui-ci est généralement effectué par un·e membre de l’équipe technique. 

 

Image retirée.
Le copilote soutient le drone pendant le décollage et le lance à la main (© TechnoServe)

Contrôle du vol 

Le pilote contrôle en permanence la trajectoire du drone sur l’ordinateur, ainsi que le flux vidéo enregistré en direct.

 

Image retirée.
Le pilote du drone garde un œil sur la trajectoire de l’appareil et ses paramètres techniques tout au long du vol, par ailleurs entièrement automatisé (© TechnoServe)

Atterrissage

Une fois la cartographie requise effectuée et le vol terminé, le drone revient de manière autonome à la station au sol et s’y pose en toute sécurité.
 

Image retirée.
Un espace suffisant est nécessaire pour un atterrissage en toute sécurité (© TechnoServe)

Traitement des données

Le traitement des données est une étape clé du processus de cartographie assistée par drone. Sans une analyse précise, toutes les données collectées ne sont d’aucune utilité. Cette étape est en général effectuée dans les bureaux, et est réalisée à l’aide d’un logiciel de traitement des données de pointe. Elle a pour résultat des détails précis concernant une plantation spécifique : du nombre d’anacardiers qui s’y trouvent à l’état sanitaire des sols, la distance entre chaque plante, l’état de floraison et de fructification, et bien plus encore.

La démonstration de vol a ébahi les agriculteurs et agricultrices. N’ayant jamais vu de drone auparavant, bon nombre d’entre eux et elles n’auraient jamais pu imaginer que cette technologie serait un jour utilisée au Bénin et dans leur plantation. 

« Grâce à ce que nous a appris CajùLab et à sa technologie de drones, nous allons pouvoir améliorer nos pratiques et augmenter notre productivité », se réjouit Akon Abel, le représentant des producteurs et productrices de noix de cajou de la ville de Biguina Akpassa, dans le nord du Bénin.