Les technologies de l’information et de la communication (TIC) ont démontré leur pertinence auprès d’une société malienne désireuse de partager de l’information, de communiquer avec la diaspora et d’accéder aux échanges nationaux et internationaux permettant le développement local. De surcroît, les TIC représentent un moyen stratégique de participation citoyenne qui contribue dans une large mesure au développement économique et social du Mali. 

  
Image retirée.

Paysage de la région de Kayes, Mali, à la frontière avec le Sénégal (© Wikimedia Commons, par Bourichon, 2002)

Fort de ce constat, l’organisation  Grdr Migration - Citoyenneté - Développement, avec l’appui du programme Wehubit d’Enabel, promeut la participation politique et la citoyenneté active des femmes et des jeunes à travers le numérique dans la région de Kayes au Mali. Créer des espaces connectés au service de la population figure parmi les priorités de leur projet intitulé « Inclusion numérique des femmes et de jeunes dans la gouvernance et la planification locale par les TIC ». 

Fatoumata Bathily a 24 ans et occupe le poste d’animatrice de l’espace connecté de Nioro depuis le 1er Janvier 2019.  

Situé au nord-ouest de Bamako, l’espace connecté de Nioro est un lieu d’apprentissage, d’échanges, de communication, et d’accompagnement qui attire tous les acteurs de développement de Nioro, et plus particulièrement les jeunes filles et garçons. Il permet à ces jeunes, aux élus et autres responsables et chefs de services d’échanger sur la gouvernance locale et surtout sur la place des TIC dans la gestion de cette bonne gouvernance, de recevoir du conseil, d’accéder au réseau internet, de suivre des formations en informatique (word, Excel, Access ...),  et en bureautique (saisie, photocopie, Impression…). 

“L’espace connecté de Nioro est pour moi une chance d’approfondir et de mettre en pratique mes connaissances dans les domaines de la gouvernance et du numérique”, se réjouit Fatoumata, pour qui le poste d’animatrice est une première expérience professionnelle. 

 
Image retirée.

Fatoumata Bathily, Manager de l'espace connecté de Nioro, forme un jeune aux outils informatiques

La création de l’espace connecté de Nioro a bénéficié d’un accueil très positif de la population locale et les populations des communes environnantes ont communiqué  leur souhait de voir s’installer de nouveaux espaces connectés comme celui de Nioro, particulièrement les femmes pour des raisons de proximité avec leurs lieux de vie, les lycéens afin de limiter le nombre d’étudiants par ordinateur et favoriser de meilleures conditions d’apprentissage, et les jeunes adolescentes afin de se sensibiliser à l’apprentissage numérique et civique.  

“En plus d’être des lieux de formation et de convivialité, les espaces connectés engagent les jeunes dans la construction de projets citoyens pour le futur, d’où cette notion d’échange qui est centrale dans notre approche”, explique Mariame Doukouré, Coordinatrice de Grdr au Mali. 

Deux autres espaces connectés ont été créés en plus de celui de Nioro dans la région des Kayes (à Yélimané et à Kayes ville). Ils ont déjà permis à plus de 1400 jeunes et femmes d’échanger avec les différents acteurs du territoire, de produire de la formation et de fournir un accompagnement dans la  participation citoyenne et dans les débats de sociétés, dont ceux sur les nouvelles technologies de l’information et de la communication.