"Impulser l'urbanisation à partir des développements réels et actuels" 

La transformation économique qui a lieu au Rwanda nécessite des mécanismes de développement spatial coordonnés pour obtenir un territoire qui renforce le développement dans une zone avec le développement dans une autre. Le FSD s'aligne sur l'objectif global de la Stratégie Nationale de Transformation 1 (NST1) et de la Politique Nationale d'Urbanisation (NUP) pour fournir numériquement une direction pour renforcer la compréhension et la coordination de l'urbanisation et pour établir des principes pour le développement intégré des villes satellites et secondaires et d'autres niveaux de centres urbains. 

Le Rwanda a des plans ambitieux pour passer du statut de pays à faible revenu à celui de pays à revenu intermédiaire avec 35% de sa population vivant dans des zones urbaines d'ici 2024 (NST1), 50% d'ici 2035 et 70% d'ici 2050 (Vision 2050). Le Rwanda, comme beaucoup d'autres pays en développement, accorde une grande priorité à l'urbanisation en tant que moteur permettant et soutenant une croissance économique plus diversifiée et résiliente.  

Le gouvernement rwandais adopte diverses politiques et stratégies, des outils d'utilisation et de planification des terres et des documents réglementaires connexes comme l'un des instruments pour guider les ambitions de développement du pays. Cependant, ceux-ci ne constituent pas encore un cadre cohérent permettant la mise en œuvre de divers plans stratégiques, et donc, le développement incontrôlé du territoire. En raison de l'absence d'un outil numérique rapide et puissant capable d'équilibrer spatialement les tendances de développement du pays, cela a généralement donné des résultats négatifs dans le contexte de la hiérarchisation des priorités et de l'allocation budgétaire - un défi clé est d'identifier spatialement un système bien structuré de zones pour accueillir et répondre aux besoins de la future population urbaine et rurale. 

Sur la base de la vision rwandaise, il est clair que l'ensemble du territoire doit jouer durablement un rôle crucial dans le développement ; la planification est donc nécessaire sur la base d'une compréhension approfondie de la structure territoriale et des développements en cours dans le pays. Le FSD comble le fossé avec les plans de développement du territoire et les documents réglementaires sur le développement du territoire. L'analyse spatiale réalisée à l'aide d'outils basés sur l'information géographique permet de visualiser le niveau de développement urbain et socio-économique à l'échelle du Pays pour aider à la planification coordonnée, à la prise de décision stratégique et soutenue.  

La décentralisation du FSD et de sa salle de décision numérique vers deux villes secondaires (Musanze et Rubavu) et trois villes satellites (Muhanga, Rwamagana et Bugesera), qui a été prise comme une phase pilote, vise à coordonner, planifier et guider numériquement et efficacement la prise de décision pour les infrastructures et les équipements et à servir efficacement leur objectif tout en économisant les ressources financières du gouvernement à travers cinq résultats du projet comme suit : 

  • Évaluation des besoins en capacités des villes d'intervention par rapport au FSD et à la salle de décision existants, 
  •  
  • Développement de la carte dynamique urbaine (UDM) comme l'un des moyens de collecter des données et d'alimenter le système, 
  •  
  • Conception et mise en place d'une salle de décision numérique 
  •  
  • Renforcement des capacités  
  •  
  • Maintenance de la plateforme 


"Nous, en tant qu'autorités de Rwamagana et nos parties prenantes, attendons beaucoup de ces projets financés par Enabel et Wehubit dans le cadre de la planification et du développement de notre ville." M. KAKOOZA Henry, le secrétaire exécutif de la ville satellite de Rwamagana, a déclaré cela lors de la retraite de renforcement des capacités de trois jours à laquelle ont participé 68 personnes, dont le conseil de district, les parties prenantes du district, les cadres supérieurs, les directeurs d'unité et les membres du Joint Action Development Forum (JADF). Cette session d'introduction avait pour objectif principal d'accroître la participation active et la mise en œuvre inclusive des activités de la ville et d'améliorer la performance de chaque acteur clé dans le développement de la ville de Rwamagana. 

Le projet permettra de mieux comprendre les processus de planification existants, d'identifier les potentialités d'adoption, d'institutionnalisation et d'utilisation du FSD dans les activités de planification au niveau des villes. Le développement de l'UDM impliquera différentes parties prenantes (notamment des professionnels, des autorités locales, des membres du secteur privé et le grand public) et participera activement à la collecte de données spatiales et non spatiales actualisées en temps réel, fiables à des fins de planification, facilement accessibles et informatives. Afin de pouvoir visualiser les tableaux de bord de données pour les infrastructures clés et autres installations, chaque ville disposera d'une salle de décision numérique qui se compose généralement de matériel, de logiciels et d'installations de réseau local qui seront entretenus sur une période d'un an.  En outre, des activités de formation technique et de coaching seront menées pour doter les utilisateurs techniques de toutes les villes des compétences nécessaires, dans le but de faire fonctionner efficacement la plateforme.