Mr Neto a vu sa vie et celle de sa famille changer de manière positive grâce au système MOPA. 

Le projet VIP-MOZ est mis en œuvre au Mozambique, dans la ville de Beira, la deuxième plus grande ville du Mozambique, après la capitale du pays Maputo, et capitale de la province de Sofala. Beira a une population d'environ 450 000 habitants. Elle est située sur la côte de l'océan Indien, et présente un profil morphologique avec une nappe phréatique élevée, facteurs qui déterminent une grande vulnérabilité de la ville face aux événements extrêmes causés par le changement climatique, comme le cyclone IDAI survenu en 2019. La ville compte 25 quartiers et, en raison de la croissance urbaine rapide, le conseil municipal de Beira est confronté quotidiennement au défi de la gestion des déchets urbains solides. 

Dans cette ville, Monsieur Neto, 47 ans, habitant dans le quartier semi-urbain Esturro, marié et père de 2 enfants de 3 et 6 ans, gardien de résidence et agriculteur, habite à côté d'une benne à ordures, et a présenté la souffrance de devoir vivre avec les déchets et l'odeur nauséabonde que le conteneur dégage pendant toute la journée. Les déchets ont causé divers problèmes de santé, de la malaria au choléra, car le conteneur de déchets est toujours plein et il y a beaucoup de déchets autour. Avec cette situation, sa famille n'avait pas une vie saine et sûre : les enfants ne pouvaient pas jouer dehors, ni s'asseoir dans la cour et ne pouvaient même pas faire cuire un poisson à cause des mouches attirées par l'odeur des déchets. Mr. Neto, le regard triste et la souffrance visible, pour faire face et gérer cette situation précaire au quotidien, continuait à penser à une solution pour faire parvenir cette problématique à la Municipalité, sans jamais savoir comment la résoudre. 

Avec la présentation de la plateforme de suivi participatif MOPA, qui propose une solution digital simple pour améliorer de manière durable et participative la gestion et l'organisation de la collecte des déchets solides, Mr Neto peut signaler maintenant une telle situation à la municipalité par un simple SMS gratuit, décrire le type de problème vérifié et sa localisation. Avec le soutien de l'ONG CAM, en partenariat avec le Conseil Municipal de Beira, grâce au financement du programme Wehubit financé par ENABEL, la plateforme MOPA en fait permet le suivi participatif des citoyens dans la signalisation des problèmes de déchets relevé dans leurs quartiers, également dans les plus défavorisés et mal desservis, afin de rendre la collecte des déchets solides urbains plus efficace et efficiente.  

Mr Neto a exprimé sa grande satisfaction à l'égard du système MOPA. Grâce au suivi participatif, tous les citoyens, y compris ceux qui vivent dans des quartiers vulnérables et inaccessibles, peuvent participer activement à l'amélioration de la gestion des déchets solides dans leur ville et quartier, et d'un autre coté le Conseil municipal, rapidement, peut identifier les problèmes signalés et planifier les moyens et les ressources humaines pour résoudre la situation. Mr. Neto a été très heureux lorsqu'il a reçu le message de la municipalité indiquant que le problème avait été enregistré. Le lendemain, le conteneur a été retiré et le foyer de déchets a été résolu. La municipalité, en analysant le problème avec MOPA, a désormais réalisé que dans ce quartier Esturro il y a une grande production des déchets et a modifié le plan d'enlèvement, en passant d'une à deux fois actuellement par semaine, ce qui a résolu le problème du Mr Neto, de sa famille et de ses voisins. 

Image retirée.

©ACRA